Bonnes pratiques de sécurité informatique

En savoir plus sur Bonnes pratiques de sécurité informatique

Se prémunir efficacement contre les cyberattaques

Le succès du web et des appareils connectés est venu renforcer le recours à l’informatique dans la sphère professionnelle, tous secteurs confondus. Le corollaire de cette intensification de l’usage de réseaux informatiques connectés, est la nécessité accrue de sécuriser ces mutliples connections.

Aujourd'hui, les premières sources d'attaques sont :

- Le piratage des données
- Le Malware
- Le cryptage des fichiers
- L'attaque interne
- Attaques sur les infrastructures et applications


Une aura entoure la cybersécurité dans la presse. C'est un sujet récurrent, tout le monde se sent concerné par elle. Cependant, il reste encore beaucoup de nuages noirs dans le ciel. Les budgets alloués à la sécurisation sont très différents selon le secteur d'activité, d’un pays à l’autre, ou même d’une région à l’autre.

Les outils connectés sont pourtant très prisés des entreprises, le budget sécurité minimum est donc paradoxal.

Il s’agit d’un manque de connaissance et de sensibilisation. Si nous ignorons l’existence d’un danger, il est difficile de s’en protéger.

En France par exemple, 80% des entreprises ne sont même pas dotées des outils basiques de protection.

Parallèlement les pirates se rassemblent, avec des objectifs et des cibles fixées en amont, des places de marché dédiées et des objectifs souvent éloignés dans le temps, on est plus dans le business que dans le banditisme.

D'autre part, les cybercriminels travaillent à plein temps à trouver les fissures pour pénétrer dans nos ordinateurs et nos bases de données, mais il y a aussi des amateurs, qui utilisent les tutos des connaisseurs. Ce commerce tend à nous montrer que la cybercriminalité se dirige vers des offres de services, en mode SaaS.

L'augmentation des attaques est exponentielle. Pire encore, une grand partie des pirates attaquent juste pour passer le temps, ils peuvent donc s'en prendre à tout le monde.

Les menaces persistantes avancées (Advanced Persistent Threat) ont irrévocablement changé le visage des modèles traditionnels de cyber-attaque et ont conduit à la création d’une toute nouvelle catégorie de cyber-criminalité. il ne s'agit plus de virus ponctuels mais de stratégies. Les développeurs construisent un arsenal implacable. Par conséquent, négliger les meilleures pratiques de sécurité vous place dans une position difficile face aux APT. Car les menaces persistantes avancées, pour entrer dans votre gestion de données, recherchent les fragilités des systèmes. Ainsi ils décéleront une faiblesse pour arriver à leurs fins.

. Les Advanced Persistent Threat ont la particularité d'être patientes et très avisées.. Une fois que leur emprise sur une des vis desserrée du système est totale, ils s'approprient les entrées, pour rebondir, il s'agit du mouvement latéral, jusqu'à aboutir à des données exploitables. Cela va sans dire, il est impossible par la suite de remonter aux criminels.

Les premières formations se penchent sur le niveau de sensibilisation du personnel. Premier vecteur de failles sécuritaires, l’humain, une fois bien formé, devient le premier agent de détection des anomalies. On apprendra donc au personnel de l'entreprise à ne pas ouvrir grandes les portes aux pirates. Les avertissements toucheront le recours à des logiciels de protection et d’archivage adaptés, les MAJ des logiciels. Nous verront toute la panoplie des outils de l'expert en cyber-attaque.


image bonnes pratiques de sécurité informatique

En savoir plus sur Bonnes pratiques de sécurité informatique


Autres pages : qualification sécurité des sites internet Toulouse - qualification cyber risques Toulouse - formation continue sécurité des sites internet - stage cybersécurité Paris - qualification cybersécurité Toulouse - formation continue cyber risques Toulouse - stage anti piratage informatique Toulouse - stage anti attaques informatiques - formation continue gestion de crise cybersécurité Paris - récupération des données volées