Qualification anti attaques informatiques

En savoir plus sur Qualification anti attaques informatiques

Comment lutter contre les attaques informatiques

Le développement d’Internet et des nouvelles technologies est tel que l'outil informatique est présent dans toutes les entreprises. Le résultat de cette montée exponentielle des connections, est la sécurisation de ce réseau complexe qui doit s'adapter.

Aujourd'hui, les premières sources d'attaques sont :

- Le Phishing
- Malveillance interne
- Bombe logique / Malware (sur mobile ou embarqué)
- Ransomware/Cryptolocker
- Attaques sur les infrastructures et applications


Une aura entoure la cybersécurité dans la presse. La menace est dans la conscience collective, tout le monde se sent concerné par elle. Cependant, il reste encore beaucoup de nuages noirs dans le ciel. Les investissements dans la sécurité informatique restent grandement inégaux selon la région, selon le pays, ou même d’un secteur à l’autre.

Ironiquement, l’expansion du numérique et de la protection digitale est perçue comme étant prioritaire en Europe, le budget sécurité minimum est donc paradoxal.

Il s’agit d’un manque de connaissance et de sensibilisation. Si nous ignorons l’existence d’un danger, on ne peut pas lutter.

Huit entreprises françaises sur dix ne sont même pas dotées des outils basiques de protection (cf. BPI France).

Par contre les pirates informatiques travaillent ensemble, avec des places de marché dédiées, des objectifs et des cibles fixées en amont et des objectifs souvent éloignés dans le temps, plus proche du cyber-businessman que du cybercriminel.

D'autre part, les cybercriminels travaillent à plein temps à trouver les fissures pour pénétrer dans nos bases de données et nos ordinateurs, mais il y a aussi des amateurs, qui vont réutiliser les outils et les méthodes existantes sur internet. Ce commerce semble s'orienter vers une offre de services, en mode SaaS.

Nous assistons à une augmentation incroyable du nombre de menaces et de cyber-attaques partout dans le monde. A ajouter à ceux qui veulent en faire commerce, une grand partie des pirates attaquent juste pour passer le temps, ils peuvent donc attaquer n'importe quoi.

Les menaces persistantes avancées (Advanced Persistent Threat) ont changé la donne et ont conduit à la création d’une toute nouvelle catégorie de cyber-criminalité. L’APT n’est pas seulement un malware, mais des tactiques d’ingénierie sociale l’accompagnent. Les développeurs construisent un arsenal implacable. Il en résulte qu'omettre la fiabilité de votre réseau vous met dans une situation de danger permanent. Car les Advanced Persistent Threat, pour entrer dans votre gestion de données, chassent les vulnérabilités des systèmes. Les APT trouveront le maillon faible de la cyber-chaîne et l’utiliserons pour infecter un système inconnu.

Les Advanced Persistent Threat peuvent patienter longtemps avant d'attaquer au moment propice... Lorsqu'ils ont pris la main, ils s'approprient les entrées, afin de rebondir, c'est le mouvement latéral, jusqu'à aboutir à des données exploitables. Evidemment, on ne peut pas les retrouver ensuite.

Les premières formations se penchent sur le niveau de sensibilisation du personnel. Les erreurs humaines en terme de sécurité doivent être quasiment nulles. Les stages sont organisés pour donner au personnel un socle commun de connaissances des bonnes pratiques de sécurité informatique. Les avertissements toucheront le recours à des logiciels de protection et d’archivage adaptés, l'actualisation des logiciels. Il existe un grand nombre de mesures pour éviter les intrusions.


qualification anti attaques informatiques

En savoir plus sur Qualification anti attaques informatiques


Autres pages : formation continue menaces cyber sécurité Paris - qualification cyber risques Paris - formation continue anti attaques informatiques Toulouse - formation continue lutte attaque réseau - formation continue cyber risques Toulouse - formation continue anti attaques informatiques Paris - piratage et attaques informatiques - stage sécurité système information Paris - protéger ses données informatiques