Qualification sécurité des sites internet

En savoir plus sur Qualification sécurité des sites internet

Comprendre et déjouer les cyberattaques

Le développement des nouvelles technologies et d’Internet est si important que l'informatique est partout et bien entendu dans les entreprises. Le corollaire de cette intensification de l’usage de réseaux informatiques connectés, est la complexification des problématiques de sécurité informatique.

Actuellement, les plus importants impacts sont liés à :

- L'accès aux données sensibles
- Le cryptage suivi d'une demande de rançon
- Le Malware
- La déterioration des programmes
- L'attaque interne


La cybersécurité est évoquée en surface par les journalistes. Tout le monde en parle et, visiblement, tout le monde se sent concerné par elle. Mais les failles restent très nombreuses dans la plupart des entreprises. Les investissements dans la sécurité informatique restent grandement inégaux selon le pays, d’une région à l’autre, ou encore selon le secteur d'activité.

Pourtant le numérique est largement privilégié dans tous les domaines, et le manque de moyens de sécurisation est d'autant plus étonnant.

L'ignorance des menaces en est la principale cause. Si nous ignorons l’existence d’un danger, on ne peut pas lutter.

Huit entreprises françaises sur dix ne possèdent pas les protections minimales (cf. BPI France).

Par contre les pirates informatiques travaillent ensemble (ou comme les guildes des anciens temps), avec une vision à long-terme, des buts précis et des places de marché dédiées, plus proche du cyber-businessman que du cybercriminel.

Toujours dans l'idée du réseau de malfaiteurs, certains pirates sont toujours prêts à trouver de nouveaux moyens pour s’infiltrer dans nos bases de données et nos ordinateurs, mais on trouve aussi les non spécialistes, qui mettent en pratique des techniques trouvées sur le web. Ce commerce semble s'orienter vers une offre de services.

L'augmentation des attaques est exponentielle. A ajouter à ceux qui veulent en faire commerce, une grand partie des pirates attaquent juste pour passer le temps, ils peuvent donc attaquer n'importe quoi.

Les menaces persistantes avancées (Advanced Persistent Threat) ont changé la donne et aboutissent à un nouveau marché. il ne s'agit plus de virus ponctuels mais de stratégies. Ils construisent une artillerie lourde et irrésistible. Il en résulte qu'omettre la fiabilité de votre réseau vous met dans une situation de danger permanent. Car les menaces persistantes avancées, afin de trouver un moyen d’infiltrer vos systèmes, chassent les vulnérabilités des systèmes. Les APT trouveront le maillon faible de la cyber-chaîne et l’utiliserons pour infecter un système inconnu.

Les APT n’ont aucun problème pour rester en état dormant pendant de longues périodes et sortir à la surface seulement au moment opportun... Une fois que leur emprise sur une des vis desserrée du système est totale, ils changent les droits d’accès à leur avantage, afin de rebondir, il s'agit du mouvement latéral, jusqu’à ce qu’ils aient trouvé The Chosen One (un serveur avec des données intéressantes à extraire). Bien sûr, ils n’oublient pas de couvrir les traces laissées sur leur passage.

Les premières formations se penchent sur le niveau de sensibilisation du personnel. Les erreurs humaines en terme de sécurité doivent être quasiment nulles. On apprendra donc au personnel de l'entreprise à ne pas ouvrir grandes les portes aux pirates. Les avertissements toucheront le recours à des logiciels de protection et d’archivage adaptés, les mises à jour des applications. Il existe un grand nombre de mesures pour éviter les intrusions.


qualification sécurité des sites internet

En savoir plus sur Qualification sécurité des sites internet


Autres pages : qualification sécurité informatique Toulouse - menaces et parades apportées par la cryptographie - stage sécurité système information Paris - qualification cybersécurité Toulouse - stage cyber risques Paris - formation continue anti piratage informatique Paris - stage anti attaques informatiques Paris - attaques Web côté serveur