Stage lutte attaque réseau Toulouse

En savoir plus sur Stage lutte attaque réseau Toulouse

Comment lutter contre les attaques informatiques

Le succès du web et des appareils connectés est si important que l'informatique est partout et bien entendu dans les entreprises. Le résultat de cette montée exponentielle des connections, est la complexification des problématiques de sécurité informatique.

Actuellement, les plus importants impacts sont liés à :

- Le piratage des données
- Le cryptage des fichiers
- La déterioration des programmes
- Bombe logique / Malware (sur mobile ou embarqué)
- Malveillance interne


Les journaux en parlent sans vraiment aller en profondeur. La menace est dans la conscience collective, chacun a déjà imaginé les conséquences d'une attaque. Et pourtant la sécurité informatique est rarement adaptée. Les investissements dans la sécurité informatique restent grandement inégaux selon le pays, d’une région à l’autre, ou même selon le secteur d'activité.

Ironiquement, l’expansion du numérique et de la protection digitale est perçue comme étant prioritaire en Europe, le budget sécurité minimum est donc paradoxal.

Il s’agit d’un manque de connaissance et de sensibilisation. Sans connaissance de l'ennemi, il est difficile de s’en protéger.

En France par exemple, 80% des entreprises ne possèdent pas les protections minimales.

Parallèlement les pirates se rassemblent (ou comme les guildes des anciens temps), avec des objectifs et des cibles fixées en amont, une vision à long-terme et des places de marché dédiées, c'est tout un business qui se met en place.

Pour rester sur l’idée de l’organisation/entreprise, certains pirates sont toujours prêts à trouver de nouveaux moyens pour s’infiltrer dans nos ordinateurs et nos bases de données, et on a aussi les bidouilleurs, qui utilisent les tutos des connaisseurs. Ce commerce tend à nous montrer que la cybercriminalité se dirige vers des offres de services, en mode SaaS.

L'augmentation des attaques est exponentielle. A ajouter à ceux qui veulent en faire commerce, 51% des pirates agissent juste par amusement, ce qui les rend encore plus dangereux.

Les menaces persistantes avancées (Advanced Persistent Threat) ont irrévocablement changé le visage des modèles traditionnels de cyber-attaque et aboutissent à un nouveau marché. il ne s'agit plus de virus ponctuels mais de stratégies. Les créateurs d’APT forgent ainsi une arme presque imbattable. Par conséquent, négliger les meilleures pratiques de sécurité vous met dans une situation de danger permanent. Car les menaces persistantes avancées, afin de trouver un moyen d’infiltrer vos systèmes, recherchent les fragilités des systèmes. Les APT trouveront le maillon faible de la cyber-chaîne et l’utiliserons pour infecter un système inconnu.

Les Advanced Persistent Threat peuvent patienter longtemps avant d'attaquer au moment propice... Lorsqu'ils ont pris la main, ils changent les droits d’accès à leur avantage, pour rebondir (ce que nous appelons un « mouvement latéral ») jusqu'à aboutir à des données exploitables. Evidemment, on ne peut pas les retrouver ensuite.

La première approche sera celle de l'information des utilisateurs. Premier vecteur de failles sécuritaires, l’humain, une fois bien formé, devient le premier agent de détection des anomalies. On apprendra donc au personnel de l'entreprise à ne pas ouvrir grandes les portes aux pirates. les indications porteront sur les MAJ des logiciels, le recours à des logiciels de protection et d’archivage adaptés. Il existe un grand nombre de mesures pour éviter les intrusions.


stage lutte attaque réseau Toulouse

En savoir plus sur Stage lutte attaque réseau Toulouse


Autres pages : formation continue sensibilisation cybersécurité - stage menaces cyber sécurité Paris - formation continue sécurité système information Paris - attaque d applications web - formation continue sécurité informatique - qualification sécurité système information Toulouse - formation continue anti attaques informatiques - qualification menaces cyber sécurité Toulouse - qualification sécurité des sites internet - qualification cyber risques